DIEU HABITE DANS LA VILLE : UNE PASTORALE MIEUX ADAPTEE A LA MUTIPOLARITE DE LA VIE URBAINE

Publié le par Webmestre

DIEU HABITE DANS LA VILLE : UNE PASTORALE MIEUX ADAPTEE A LA MUTIPOLARITE DE LA VIE URBAINE

Salle du Consistoire, Vatican
« Dieu habite dans la ville »
27 novembre 2014, discours du pape François aux participants du Congrès international de la
pastorale des grandes
villes


Devant les participants au Congrès international de la pastorale des grandes villes, le 27 novembre 2014, le pape François a ouvert son discours de manière informelle en parlant de son expérience de pasteur à Buenos Aires, une « ville très peuplée et multiculturelle ».

Avant de faire quelques propositions en matière de pastorale urbaine, le pape a invité à relever quatre défis.

Celui du changement de la mentalité pastorale : « le plus difficile » car « nous ne sommes plus les seuls à “produire” la culture ; ni les premiers, ni les plus écoutés ».

Puis le défi du dialogue : « À Strasbourg, a expliqué le pape François, j’ai parlé de l’Europe multipolaire. Mais les grandes villes aussi sont multipolaires et multiculturelles. Et nous devons, sans crainte, dialoguer dans ce contexte. »

Le troisième concerne la religiosité des populations urbaines, vrai potentiel pour l’évangélisation : « Dieu habite dans la ville. Il faut aller à sa recherche et s’arrêter là où Il est à l’oeuvre », a-t-il souligné.

Enfin, le quatrième défi concerne les personnes mises à l’écart : « L’Église ne peut ignorer leur cri, ni entrer dans le jeu de ces systèmes injustes, intéressés et mesquins qui cherchent à les rendre invisibles », a affirmé le pape.

Publié dans Paroles d'évêques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article