Fils de la Charité : Etienne et Gilbert prononcent les voeux perpétuels, samedi 17 septembre 2016 à SAINT OUEN (93)

Publié le par Webmestre

Fils de la Charité : Etienne et Gilbert prononcent les voeux perpétuels, samedi 17 septembre 2016 à SAINT OUEN (93)

Les Fils de la Charité (voir ci-dessous) ont la joie de vous convier aux vœux religieux perpétuels d'Etienne de Souza fc et Gilbert Julien fc, le samedi 17 septembre 2016, à 15h30, en l'église Notre-Dame du Rosaire (65 avenue Gabriel Péri) à Saint-Ouen (93).

Toutes celles et ceux qui se posent la question de la vocation religieuse, particulièrement dans le monde populaire, sont cordialement invités à cette cérémonie.

> Ci-après 2 témoignages très courts mais très profonds :

Les Fils de la Charité

Fondateur : Jean-Emile ANIZAN
Date de fondation : 25 décembre 1918

Présentation

Religieux prêtres et frères nous vivons avec simplicité en petites communautés afin de croire ensemble, et vivre ensemble l’évangile.
Par nos différents ministères de prêtres en paroisses, de prêtres ouvriers, d’aumôniers, nous nous efforçons de construire avec eux des communautés chrétiennes ferventes vivant de Dieu, engagées, accueillantes, en dialogue et partenaires avec les habitants de leur ville.

Historique

Les Fils de la Charité ont été fondés à Noël 1918, par le père Anizan, passionné de l’amour de Dieu et du Peuple. L’institut a été à l’origine de la fondation des Cœurs vaillants et âmes vaillantes (Gaston Courtois et Jean Pihan), de la Paroisse Missionnaire (Georges Michonneau), des camps-missions (Père Thivollier) et a participé au développement des prêtres ouvriers et de l’Action Catholique en monde ouvrier.

Présence dans le monde

En France dans les banlieues de grandes villes de Paris ou de Province et en Espagne, Portugal, Québec, Méxique, Cuba, Colombie, Brésil, République Démocratique du Congo, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire.

....

Les Prêtres-Ouvriers

Chez les Fils de la Charité être prêtre-ouvrier est un des ministères qui est signe pour les travailleurs et leur familles qu’ils sont aimés de Dieu.

Comme Jésus nous voulons être au service de ces femmes, hommes, enfants en vivant avec eux, au milieu d’eux.

 Leur vie ordinaire est extraordinaire pour Dieu, vie de famille, de travail, vie journalière, vie de combat pour être des femmes, des hommes debouts et respectés.
En étant avec eux nous voulons leur dire que leur vie ensemble, solidaire, leurs combats, les fêtes, les partages entre eux, en famille, dans les quartiers a quelque chose à voir avec ce que Jésus a appelé le Royaume de Dieu.

 – « Quand donc t’ai-je aimé ? » a demandé l’Homme.
– « Lorsque tu a pris soin de tes frères que tu appelais tes camarades, que tu as participé au combat pour que l’Homme soit digne de ce beau nom que je lui ai donné, tu m’as fait heureux » a répondu Dieu-Trinité.

Pour en savoir plus sur les Fils de la Charité :

 

Publié dans Actualités, vie religieuse

Commenter cet article