ACE : Témoignage de Marie-Julie, siège national de l’ACE, chargée de la pédagogie

Publié le par Webmestre

ACE : Témoignage de Marie-Julie, siège national de l’ACE, chargée de la pédagogie

Moi aussi j’ai été Perlin, Fripounet et Triolo !

Je me souviens du bonheur d’aller en club avec ma copine du 4ème étage, Laëtitia. Notre responsable de club, Michelle, était formidable ! Elle nous accueillait chez elle, dans son petit appartement d’une cité ouvrière à Bègles (33). Je me souviens des moments heureux, des chansons que nous connaissions par cœur et des rencontres. Michelle nous a donné une foi heureuse. Avec elle et les Fils de la Charité de la paroisse, nous animions des messes du dimanche, nous dansions, nous chantions, nous exposions nos projets, nous apprenions à aimer !

Des projets, il y en eu plein pendant ces années d’ACE : des fêtes du jeu dans notre cité, fiers d’y animer les jeux, des confections de goûters pour les copains du quartier, des répétitions à gogo et des spectacles pour les « papis et mamies » de la maison de retraite. Dans notre club, nous étions de plusieurs confessions, fait novateur pour l’époque ! Nous échangions sur ce que nous vivions à l’école et à la maison, les différentes fêtes religieuses auxquelles nous nous invitions avec une ouverture d’esprit, une curiosité de l’autre sans égal. Nous vivions pleinement l’expérience de la laïcité dans l’épanouissement de notre propre foi.

Grâce à l’ACE, je me suis engagée en tant que déléguée de classe, j’ai intégré un club de théâtre, j’ai agi dans une asso du quartier… Plus tard, un parcours en JOC s’est ouvert à moi avec la découverte du militantisme qui m’a menée au choix de ma profession, une vocation : l’animation sociale dans les quartiers prioritaires. J’ai pu y développer tout ce que moi, enfant, j’avais vécu à travers l’ACE – la persévérance, la joie et l’engagement – et ainsi permettre aux enfants et à leurs familles de se faire confiance, de développer leurs talents et d’agir au niveau local.

L’équipe départementale de l’ACE est venue « toquer à ma porte » pour que j’intègre la commission développement et fondation, alors que je m’en étais éloignée depuis plusieurs années. Et ils ont bien fait d’oser ! Je ne pouvais pas refuser d’agir pour ce en quoi je croyais. Puis, le diocèse m’a envoyée en mission au service de l’ACE et de la Mission Ouvrière. J’y ai redécouvert l’ACE et ses nouveautés, son évolution, les enfants qui y participaient, etc.

En 2016, j’ai intégré l’équipe de la fédération nationale. Je l’ai vécu et discerné comme un appel, un appel de Dieu à me mettre au service des enfants et des adultes de l’ACE, à participer au développement et à l’évolution du mouvement. J’ai pour mission le développement de la pédagogie du mouvement. Je porte une attention toute particulière à l’épanouissement personnel, collectif et spirituel de l’enfant ainsi qu’à sa participation et la prise en compte de sa parole dans la société. Pour cela, j’œuvre à la création d’outils tels que des grands jeux, des carnets d’activités… mais aussi à l’écriture des revues qui paraissent tous les trimestres. Tous ces outils ne seraient rien sans les adultes, acteurs sur les différents territoires, qui les proposent aux enfants, qui les accompagnent et les encouragent !

Publié dans ACE, témoignage, Partenaires

Commenter cet article