La Journée mondiale pour le travail décent a lieu le 7 octobre 2017. ACO et JOC s'unissent

Publié le par Webmestre

La Journée mondiale pour le travail décent a lieu le 7 octobre 2017. ACO et JOC s'unissent

7 octobre, Journée mondiale pour le travail décent :

la JOC et l’ACO se mobilisent

 

L’ACO, Action Catholique Ouvrière, et la JOC, Jeunesse Ouvrière Chrétienne, s’unissent à l’occasion du 7 octobre pour revendiquer l’accès de tous et toutes à un travail décent.

En effet, les inégalités se creusent, les droits pour lesquels nos aînés.ainées se sont battus reculent. Face à cette situation, la JOC et l’ACO ne baissent pas les bras, refusent le pessimisme, le repli sur soi, l’extrémisme et l’exclusion. Il est de notre devoir à tous de nous lever pour défendre la dignité de tous et toutes !

Cette année, la JOC mène l’action avec la diffusion massive de sa pétition « Emploi digne, un droit pour toutes et tous » qui a pour but de faire reconnaître l’accès à un emploi digne comme un droit, mais aussi le terme « privés/ privées d’emploi ». En effet, la JOC estime qu’être demandeur/ demandeuse d’emploi n’est pas un choix mais une privation d’un droit fondamental.

Pour conquérir le droit à l’emploi digne pour tous les travailleur.euse.s, la JOC lance  officiellement le 7 octobre 2017 sa pétition en ligne et sa plateforme (www.emploidigne.fr) qui propose de découvrir l’intégralité des revendications de son Cahier de Doléances. Par cette initiative, la JOC veut ainsi interpeller la société dans son ensemble et appeler les citoyen.ne.s de France et d’Europe à se mobiliser. Comme l’a rappelé le Pape François à Gênes le 27 mai dernier : « Quand on ne travaille pas, ou que l’on travaille mal, que l’on travaille peu ou que l’on travaille trop, c’est la démocratie qui entre en crise, c’est tout le pacte social ».  

C’est pourquoi nous vous invitons à vous joindre à nous afin de soutenir et relayer notre action.

La JOC vous invite également à devenir partenaire de son initiative (www.emploidigne.fr)  en envoyant votre logo à Gael.Gaultier@joc.asso.fr afin de pouvoir l’afficher sur le site dès le 7 octobre.

Pour en savoir plus, voir le dossier de presse en pièce jointe.

 

> Pour le dossier de presse en PDF :

Vous trouverez aussi en pièce jointe  le dépliant co-réalisé avec la Mission de la Mer incluant une parole des mouvements, une proposition de révision de vie et une prière écrite par le MMTC.

En cette journée mondiale pour le travail décent, l’Action Catholique Ouvrière (ACO), la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) et la Mission de la Mer (AOS France) ont souhaité s’unir pour revendiquer un travail décent pour toutes et tous.

Avec nos mouvements internationaux, Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens, Coordination Internationale des JOC et Apostleship Of Sea, nous nous joignons aux personnes privées d’emploi et privées de dignité
au travail.

Parce que la dignité n’a pas de prix, nous souhaitons appeler chacune et chacun à agir et appelons les pouvoirs publics à remettre l’Homme au centre de toute décision politique.

Le travail est au cœur de la réalité humaine. Il est donc au cœur de notre foi
chrétienne.

C’est pourquoi, en tant que mouvements chrétiens, nous nous engageons pour le travail décent.

> Pour la plaquette en PDF :

Alors que la crise économique mondiale continue de toucher de plein fouet les travailleurs/euses aux quatre coins du monde, les syndicats dans le monde entier organiseront à nouveau des mobilisations, des événements et des activités le 7 octobre pour réclamer des emplois décents et le plein respect des droits des travailleurs/euses.

Seulement 7% des travailleurs/euses tant dans l’économie formelle qu’informelle sont syndiqués, alors que des centaines de millions de personnes supplémentaires veulent bénéficier de la sécurité et de la protection assurées par les syndicats. Organiser de nouveaux membres est la tâche la plus cruciale à laquelle est confronté le mouvement syndical dans le monde entier ; la Journée mondiale pour le travail décent est, dès lors, une excellente occasion de transmettre le message syndical tous azimuts, de sensibiliser d’autres travailleurs afin de les aider à s’affilier à un syndicat et de soutenir des actions de solidarité mondiales pour les travailleurs et travailleuses.

Depuis 2008, la CSI organise la Journée mondiale pour le travail décent (JMTD) le 7 octobre. C’est une journée de mobilisation dans le monde entier : une journée où tous les syndicats dans le monde défendent le travail décent. Le travail décent doit être au cœur des actions gouvernementales afin de relancer la croissance économique et de construire une nouvelle économie mondiale qui donne la priorité aux personnes.

Aucune action n’est trop grande ni trop petite pour la Journée mondiale pour le travail décent : qu’il s’agisse d’une table ronde, d’une grande manifestation, d’une lettre de protestation, d’un flashmob (mobilisation éclair) ou de toute autre action complètement différente.

Le Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens (MMTC), dont le siège est à Bruxelles, a lancé, lors de sa dernière Assemblée Générale à Haltern-am-See, en Allemagne, en 2013, une campagne de mobilisation et solidarité internationale pour une sensibilisation tous azimuts.

Cette campagne se déroule sur tous les continents, dans plus de 50 pays. Les actions prévues varient d'un pays à l'autre, mais convergent toutes vers une même finalité : l'amélioration significative et durable des conditions de vie et d'activités des travailleuses, travailleurs effectifs et potentiels, sans discrimination aucune.

La dignité humaine n'a pas de prix

C'est une cause juste, qui mérite notre implication forte, où que nous soyons. "Si tu es un Homme, [alors] sens ma détresse..." nous rappelle le visage affligé du prochain. Agissons, avec le MMTC.

Rappel sur le site de la Mission de France :

Dans sa réflexion du 1er mai 2017 sur le travail,  Mgr Giraud rappelle la nécessité d’un travail humain et digne pour tous comme objectif majeur de tout projet politique.

> Cf. le lien sur leur site :

Le travail décent résume les aspirations des êtres humains au travail. Il regroupe l’accès à un travail productif et convenablement rémunéré, la sécurité sur le lieu de travail et la protection sociale pour les familles, de meilleures perspectives de développement personnel et d’insertion sociale, la liberté pour les individus d’exprimer leurs revendications, de s’organiser et de participer aux décisions qui affectent leur vie, et l’égalité des chances et de traitement pour tous, hommes et femmes.

A lire sur le site de l’Organisation internationale du Travail (OIT) :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article