Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mission Ouvrière Nationale

Mission Ouvrière Nationale

L'Eglise en monde ouvrier et dans les milieux populaires

Le Groupe Européen de la Pastorale Ouvrière (GEPO) s’est réuni à Remich (Luxembourg) du 4 au 7 octobre 2017 pour son colloque annuel.

Le Groupe Européen de la Pastorale Ouvrière (GEPO) s’est réuni à Remich (Luxembourg) du 4 au 7 octobre 2017 pour son colloque annuel.

Objectif du GEPO
        
Le GEPO a pour objectif de renforcer la solidarité, le combat pour la justice, l’annonce d’une parole et d’un agir de libération inspiré de l’évangile et de l’enseignement social chrétien, dans et avec le monde du travail d’Europe, en solidarité avec les travailleurs de tous les continents.

Il veut favoriser une participation toujours plus efficace au mouvement ouvrier, dans la lutte contre l’exclusion, la précarité, dans la solidarité pour une société juste.

Il veut contribuer à renforcer et à soutenir les pastorales ouvrières des différents pays d’Europe. Il veut aussi avoir un impact sur les différents lieux d’Eglise afin que les situations et les questions des travailleurs d’Europe, avec ou sans emploi, de plus en plus précarisés, soient mieux prises en compte dans la réflexion et dans l’action pastorale

> Historique du GEPO :

Le Groupe Européen de la Pastorale Ouvrière (GEPO) s’est réuni à Remich (Luxembourg) du 4 au 7 octobre 2017 pour son colloque annuel.

Le Groupe Européen de la Pastorale Ouvrière (GEPO) s’est réuni à Remich (Luxembourg) du 4 au 7 octobre 2017 pour son colloque annuel.

Le thème du colloque fut « Intégrer les réfugiés et les personnes éloignées du marché de travail : nouvelles perspectives pour le dialogue social en Europe. »

A partir des interventions et des échanges, l’assemblée a formulé un message à l’intention de ses structures et associations membres et des chrétiens engagés dans le monde du travail.

> Message final en PDF :

Message final du colloque

L’analyse des réalités géopolitique ne laisse pas de doute sur le fait que la pression migratoire et les demandes de protection internationale vont rester très fortes dans les années à venir. Les conflits armés, les conséquences du changement climatique, l’injustice de l’économie mondiale ne laissent guère d’autres choix que la fuite et l’exil pour de nombreuses personnes.

Conscients qu’il faut surtout s’engager pour que la situation s’améliore dans les pays d’origine des réfugiés, nous savons aussi que cette bataille pour plus de justice n’est pas une réponse adéquate, ni suffisante, ni suffisamment rapide, pour ceux qui doivent fuir aujourd’hui.

Sans minimiser les difficultés sociales en Europe, nous savons que celle-ci représente toujours un espace de paix et prospérité pour de nombreuses personnes venues de l’extérieur. Nous sommes fiers que l’Europe soit construite sur des valeurs de justice, de liberté et de solidarité où les droits fondamentaux sont respectés. C'est en étant fidèles à ces traditions que nous "respectons nos valeurs".


En tant que chrétiens, nous sommes particulièrement sensibles à l’accueil de l’étranger. Cet accueil de l’Autre est une dimension fondamentale de notre compréhension théologique de Dieu qui est Amour et Justice. Marie et Joseph ont dû fuir Nazareth à cause de la folie meurtrière d’ Herodes. Par notre foi, nous sommes appelés à aller à la rencontre de cet autre. Nous sommes convaincus que la migration est une chance pour nos sociétés européennes face aux défis économiques et démographiques et voulons qu’elle soit une situation «gagnant-gagnant » pour tous.

Nous voulons renforcer notre travail d’accueil et d’intégration pour ces hommes et femmes venus chercher un avenir dans nos pays. Nous voulons défendre une vision de solidarité entre nos pays dans cet engagement. Nous revendiquons au niveau européen une culture d’ouverture et demandons aux décideurs de ne pas succomber aux sirènes populistes qui prônent une Europe forteresse, indifférente aux tragédies humaines à ses frontières. Nous sommes opposés aux accords avec des pays voisins de l’Union qui traitent le refoulement des réfugiés contre payement.

Nos lignes d’action des différentes pastorales ouvrières sont :
- accueillir et intégrer les réfugiés chez nous en mettant l’accent sur l’intégration dans le monde du travail et, par conséquence, le logement et la scolarisation des enfants.
- mettre en valeur les apports positifs que les réfugiés apportent à notre société
- informer et sensibiliser dans nos milieux d’engagement les personnes à la réalité de la migration et de l’exil
- exiger au niveau politique des procédures justes et efficaces pour le regroupement familial
- s’engager résolument pour les plus faibles qui, dans le champ des migrations, sont les plus vulnérables (femmes seules, mineurs, personnes malades)
- militer au niveau européen pour une politique migratoire et d’accueil en concordance avec les valeurs de l’Union et en veillant au respect de la dignité de la personne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article