Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mission Ouvrière Nationale

Mission Ouvrière Nationale

L'Eglise en monde ouvrier et dans les milieux populaires

"Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien" aux Editions de l'Atelier

"Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien" aux Editions de l'Atelier

Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien

Pierre-Louis CHOQUET, Jean-Victor ELIE, Anne GUILLARD

 


« Nous, jeunes chrétiens, prenons la parole.
Face aux évolutions rapides auxquelles le monde se trouve confronté, une partie des croyants, récemment remobilisés dans les rangs de la Manif pour tous et de Sens commun, sont tentés de jouer la carte de la méfiance et d’ériger le catholicisme en rempart contre la modernité. Nous nous y refusons.
Au contraire, nous attestons d’un christianisme plongé dans le monde, qui entre en dialogue avec la diversité des expériences spirituelles de nos contemporains. Alors que la question des rapports entre le politique et le religieux surgit de nouveau, nous avons la conviction que notre foi peut apporter un souffle éminemment positif à la vie en commun, qui rompe avec tout surplomb moralisateur.
Loin d’être une assurance tous risques, la quête de Dieu nous jette sur les routes. Témoins des injustices qui défigurent le monde, nous estimons qu’il est urgent d’agir vigoureusement contre la montée des inégalités économiques, le délitement des liens sociaux et la dégradation continue des écosystèmes. Le moment est venu de mettre en oeuvre un projet commun ambitieux, dans lequel les traditions spirituelles ont chacune un rôle essentiel à jouer : le libre développement de chacun sur une Terre habitable pour tous. »

Pierre-Louis Choquet, Anne Guillard et Jean-Victor Elie sont respectivement doctorant en géographie à l’université d’Oxford, doctorante en philosophie politique et théologie à Sciences Po et à l’université de Genève, et étudiant en master d’histoire religieuse à l’École pratique des hautes études.

144 PAGES • Livre de poche
Date de parution : 14 Septembre 2017
ISBN 978-2-7082-4545-7
EAN-ISBN 9782708245457
Prix Unitaire: 15,00 €

 

Article du journal La Croix :

Les cathos de gauche sont de retour. C’est ce qui vient à l’esprit à la vue de cet ouvrage, écrit par trois jeunes catholiques à la tête bien faite, Pierre-Louis Choquet, Anne Guillard et Jean-Victor Elie. Voici un livre qui plaide pour un « christianisme de l’inachèvement », écrivent-ils, c’est-à-dire qui se risque à la rencontre, ouvert à la discussion voire au compromis avec une société qui n’est plus chrétienne. Un christianisme « ici et maintenant » visant à lutter contre les inégalités, protéger la planète et accueillir les étrangers. Inquiets du succès de «La manif pour tous», les auteurs refusent de laisser le monopole du catholicisme aux tenants d’une conception qu’ils jugent « patrimoniale » et « identitaire » de la religion. Catholiques de gauche, donc ? Pas si simple. D’ailleurs, jamais dans l’ouvrage ils n’évoquent ce catholicisme des années 1970, dominé, au moins au plan intellectuel, par un engagement à gauche. Et pour cause : leur travail, loin de plagier les discours de ce temps-là, en diffère sur l’essentiel.

Tout d’abord, par l’absence totale de revendications sur l’institution Église. Alors que les années 1980 et 1990 avaient vu s’opposer deux visions ecclésiales – traditionalistes et progressistes –, les années post-« Manif pour tous » voient s’affronter deux visions politiques. L’urgence, pour ces jeunes auteurs, n’est pas la sacristie mais le monde où le christianisme a encore un rôle à jouer.

Deuxième différence, ces « jeunes cathos » brandissent la Bible, qu’ils connaissent remarquablement bien. Certains cathos de gauche des années 1970 avaient fini par oublier leur enracinement chrétien. Eux, au contraire, le proclament, le travaillent et c’est à partir de leur foi qu’ils prônent un engagement fort dans la société.

Enfin, ils se méfient d’un catholicisme qui se contenterait d’initiatives de terrain, si louables soient-elles. Ils revendiquent une action collective, pour jouer sur les mécanismes politiques de la société globale. Et s’ils se revendiquent clairement à gauche, l’analyse vaut pour tous ceux pour qui le christianisme appelle au « souci du monde », écrivent-ils, citant Laudato si’. Comme s’il s’agissait là moins du retour des cathos de gauche que de l’émergence d’une « génération pape François ».

Isabelle de Gaulmyn

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article