Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mission Ouvrière Nationale

Mission Ouvrière Nationale

L'Eglise en monde ouvrier et dans les milieux populaires

Sécurité au travail : Le Pape François rappelle que "Notre monde a besoin d’un sursaut d’humanité, qui conduise à ouvrir les yeux et à voir que celui qui est devant lui n’est pas une marchandise, mais une personne et un frère en humanité"

Association Nationale des travailleurs mutilés et invalides du travail © Vatican Media

Association Nationale des travailleurs mutilés et invalides du travail © Vatican Media

A l’Association nationale des travailleurs mutilés et invalides du travail
septembre 20, 2018 15:15 Anne Kurian

« Notre monde a besoin d’un sursaut d’humanité, qui conduise à ouvrir les yeux et à voir que celui qui est devant lui n’est pas une marchandise, mais une personne et un frère en humanité », a déclaré le pape François ce 20 septembre 2018, devant les membres de l’Association nationale des travailleurs mutilés et invalides du travail (ANMIL), au Vatican. « Avec la culture du travail et de la sécurité, est en jeu la substance même de la démocratie, qui se fonde sur le respect et la protection de la vie de chacun », a-t-il affirmé.

Le pape a souhaité, outre « la solidarité » envers les invalides du travail, que soit encouragée leur réinsertion professionnelle, afin qu’ils continuent à apporter leur « contribution importante au monde du travail ».

Il a aussi appelé la communauté civile « à dépasser l’équivalence fallacieuse et dommageable entre travail et productivité, qui conduit à mesurer la valeur des personnes sur la base de la quantité de biens ou de richesses qu’ils produisent, en les réduisant aux rouages d’un système, et en dévalorisant leur particularité et leur richesse personnelle. Ce regard malade contient en lui la graine de l’exploitation et de l’asservissement, et s’enracine dans une conception utilitariste de la personne humaine ».

Extraits du discours du Pape François :

"Que le style subsidiaire, que j’ai rappelé, aide toute la communauté civile à dépasser l’équivalence fallacieuse et dommageable entre travail et productivité, qui conduit à mesurer la valeur des personnes sur la base de la quantité de biens ou de richesses qu’ils produisent, en les réduisant aux rouages d’un système, et en dévalorisant leur particularité et leur richesse personnelle. Ce regard malade contient en lui la graine de l’exploitation et de l’asservissement, et s’enracine dans une conception utilitariste de la personne humaine."

...

"Notre monde a besoin d’un sursaut d’humanité, qui conduise à ouvrir les yeux et à voir que celui qui est devant lui n’est pas une marchandise, mais une personne et un frère en humanité."

...

"Vous avez donné vie à de nombreux projets de formation, adressés aux étudiants des écoles et aux travailleurs, aux dirigeants et aux responsables d’entreprises, afin que l’on prenne plus conscience des exigences de la sécurité et de la protection de la santé des travailleurs.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article