Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mission Ouvrière Nationale

Mission Ouvrière Nationale

L'Eglise en monde ouvrier et dans les milieux populaires

[Foi d'un Peuple]

Le numéro 186 du journal La Foi d'un Peuple est en  cours de distribution, retrouvez ici son édito !

Envoyés pour fonder

Ce mois d’octobre est un « mois missionnaire extraordinaire » souhaité par le pape François pour le centenaire de la promulgation d’une lettre apostolique du pape Benoît XV sur la propagation de la foi dans le monde. Par cette lettre, il s’agissait de replacer l’Évangile et son annonce au centre de l’engagement missionnaire.

Cette volonté exprimée il y a un siècle ne nous parle-t-elle pas encore aujourd’hui ? Sur le thème « baptisés et envoyés », François réaffirme en 2019 la nécessaire implication de toute l’Église dans l’élan missionnaire tel que l’a souhaité le concile Vatican II.

En France, la Mission en milieu ouvrier et populaire y apporte sa contribution depuis plus de 60 ans. Sa méthode : celle du Voir-Juger-Agir de l’Action catholique, celle de l’accueil de l’autre, de l’amour du prochain, du regard sur les situations vues à la manière de Jésus pour les transformer avec la force de la foi et de l’action personnelle et collective.

Cette annonce de la Bonne nouvelle de Jésus-Christ est exprimée dans les orientations de la Rencontre nationale de la Mission ouvrière en 2015. Elles restent notre boussole : témoigner, en agissant, de la construction du Royaume (« Heureux vous les pauvres, le Royaume des cieux est à vous » Luc 6,20) ; partager la joie de croire en étant enracinés dans nos lieux de vie (« Éclate en cris de joie » Isaïe 54,1) ; s’appuyer sur les Écritures (« La Parole est tout proche de toi » Deutéronome 30,14) ; développer notre communion en Église (« Déploie la toile de ta demeure » Isaïe 54,2).

Fonder chez les personnes

La Mission ouvrière n’est pas une finalité en soi. Elle n’est qu’un moyen d’évangélisation de notre monde et des humains qui l’habitent. Pour nous, cela passe par témoigner et fonder.

Fonder et refonder toujours nos mouvements ACE, JOC, ACO, certes, mais également et avant tout fonder chez les personnes l’attachement au Christ et à sa Parole sans cesse ressourçante, le regard sur la vie dans un parti pris d’espérance, l’enjeu de s’engager avec d’autres et à leur service dans des collectifs divers : politiques, syndicaux, associatifs…

La fondation constituera l’axe de la session des Délégués diocésains à la Mission en monde ouvrier et en milieux populaires en avril prochain. Elle peut d’ores et déjà constituer le fil rouge de notre année dans « l’aller vers » de nos mouvements et groupes et cela grâce aux réalisations que nous portons ensemble en ce moment : la journée mondiale pour le travail décent couplée à la journée de réflexion sur le travail digne en Europe (7 et 8 octobre), le dépliant de présentation de la Mission ouvrière qui sera disponible fin 2019, sans oublier le message L’inouï de Noël à diffuser sans modération !

Le président des Œuvres pontificales missionnaires affirme : « Nous ne pouvons conjuguer la Mission que comme proposition de foi, qui part de Dieu, qui vient à notre rencontre par son Fils Jésus-Christ, et qui s’en remet à la liberté de l’Homme. Dieu ne s’impose pas, il propose ». Ainsi vivre en baptisés et en envoyés signifie que chacun, à son niveau, peut être missionnaire, peut être l’instrument de la proposition que Dieu veut faire à tout humain, grâce à son témoignage personnel, par son offrande et par la prière.

Benoît NOBLET, délégué national

Voir la couverture et le sommaire du numéro 186 d'octobre 2019 de La Foi d'un Peuple

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :