Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mission Ouvrière Nationale

Mission Ouvrière Nationale

L'Eglise en monde ouvrier et dans les milieux populaires

[INCENDIE À LUBRIZOL] Obligeons le capital à protéger les hommes et la planète

Le 26 septembre 2019 : un incendie de grande ampleur dans une usine classée SEVESO « seuil haut » (selon la Préfecture).

Dès les premiers bilans on note :

  • Une absence de protection des populations dans un périmètre défini dans le plan SEVESO (si celui-ci existe encore !) que ce soient les riverains, les enfants, les travailleurs devant se déplacer dans ce périmètre. Ceux qui ont utilisé leur droit de retrait se retrouvent pénalisés voire sanctionnés.
  • Un mépris « des gens du voyage » installés à proximité qui ont dû rester dans leur caravane et risquent l’expulsion.
  • Une absence de protection des professionnels, policiers ou pompiers, intervenus sur les lieux.

Plus largement on déplore une dégradation grave des activités agricoles, particulièrement pour les petits producteurs. Les activités économiques et commerciales de la ville en subissent également les effets.  

Un collectif de nombreuses structures, syndicales, politiques et associatives, s’organise pour recenser toutes les questions posées par les populations : les risques sur l’environnement, les risques  pour la santé des populations  l’avenir des salariés impactés par cette catastrophe : 1760 salariés impactés pour 67 entreprises (sources de la préfecture).

Il dénonce : 

  • Le détricotage continuel des législations qui devaient protéger les salariés et la population, pour répondre aux demandes effrénées des entreprises dont la priorité est le profit ; 
  • Une absence de protection sanitaire de la population.

Il réclame :

  • Des moyens financiers pour la protection et le suivi sanitaire des salariés et des habitants (bilans de santé, évolutions des terres agricoles, surveillance des nappes phréatiques…) ;
  • Des possibilités d’indemnisation de toutes les personnes ayant subi des dommages (problèmes de santé, logements sinistrés, entreprises et milieu agricole …).

Face à ce désastre sanitaire et au mépris des populations, nous dénonçons ce système capitaliste qui détruit la planète et l’humanité.

L’humain doit rester la priorité pour des emplois qui respectent les salariés et assurent leur sécurité.

L’humain, et particulièrement les enfants, doit être au centre des préoccupations de l’État pour assurer sa santé à court, moyen et long terme.

Dieu nous a confié la terre et son humanité, ensemble rejoignons tous ceux qui veulent les protéger.

Parole de la Mission ouvrière de Rouen

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :